jeunesse - BD - arts
photo - cinéma - danse
musique - tourisme - DVD
littérature - sciences humaines
histoire - psychanalyse - policier
poésie - théâtre - revues
Librairie Floury Frères - 36 rue de la colombette - 31000 Toulouse - 05 61 63 44 15
Lundi 21 août
8:15

CALENDRIER













































henri floury (1862-1961)
libraire et éditeur

Par ANDRÉ BILLY, de l'Académie Goncourt - 1962

Floury était un homme discret, courtois, à la physionomie très expressive, avec sa chevelure touffue et sa grosse moustache. Avant d'être installé à son compte, il avait été employé chez Marpon et Flammarion, puis chez Dentu, avenue de l'Opéra.

La librairie Dentu ayant été rachetée par Flammarion, Floury s'installa dans une petite boutique, au n° 1 du boulevard des Capucines. C'est là que défila tout le Paris littéraire, artistique et politique. C'est là que moi-même allais causer avec lui. Il était informé de beaucoup de choses, il avait beaucoup de souvenirs et sa conversation m'était profitable, bien qu'il fût fort peu bavard.

Président du Syndicat National des Libraires, Floury fut aussi éditeur d'art. Sous sa firme parurent nombreuses monographies d'artistes écrites par des critiques d'art autorisés.

Un des grands mérites de Floury fut sa confiance en Toulouse-Lautrec. Quand Geffroy eut amené Clemenceau chez Floury pour l'édition de Au pied du Sinaï, Toulouse-Lautrec fut choisi tout de suite pour l'illustrer. Charger de l'illustration d'un livre un seul artiste, et aussi discuté que Lautrec, n'allait pas sans risques. L'ouvrage, tiré à 380 exemplaires et orné de lithographies originales, n'eut aucun succès. L'année suivante, en 1899, Floury récidiva en éditant, tirées à 100 exemplaires, les Histoires naturelles de Jules Renard avec 22 planches lithographiées du même Lautrec. Nouvel échec. Peu après, Lautrec remettait à Floury son Café-Concert, avec cette dédicace : A Henry Floury, homme de tous les courages, puisqu'il m'a édité.

Floury, ardent patriote, édita pendant la guerre de 1914 les albums de l'Oncle Hansi.
La librairie du boulevard des Capucines ferma ses portes en 1929 et Floury se transporta boulevard Saint-Germain pour s'y consacrer exclusivement à l'édition. Il s'en retira en 1938. Il avait perdu sa femme en 1933. Dès lors, il vécut à la campagne, on ne le vit plus à Paris que très rarement. Il est mort l'an dernier, presque centenaire.
Henri Floury, homme d'un goût exigeant et sûr, a honoré hautement la profession de libraire et d'éditeur.